Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Félix
Age 22
But du voyage Stages
Date de départ 02/06/2008
Nom Muller
    Envoyer un message
Durée du séjour 6 mois
Nationalité France
Description
Carnet de voyage - stage de 6 mois à l'UMR Ecologie des Forêts de Guyane sur la décomposition du gros bois mort
Note: 4,1/5 - 15 vote(s).

Liens :

Blog de JarTeel, ZéV et la PiCh - Amérique du Sud
http://deseoetico-levoyage.over-blog.com

Blog de Bichou da Bichou - Australie
http://isfabriceabeatnik.wordpress.com

Album de Karen et Cloé - Pérou
http://picasaweb.google.com/karen.cloe

Blog de DriDri le caviste - Vanuatu
http://www.mastabredfrut.blogspot.com

Blog des BisounouRoots - Australie
http://theaustralianwwoofexperience.w...

Blog de EuSBe - Australie
http://nostalgueusbe.wordpress.com

Blog de Thomas Milon Thomas Milon et P'tite Anne - Australie
http://ontheworldagain.wordpress.com

Blog de Sean Paul Zindy (yakayo !) - Inde
http://labassijysuis.ovh.org

Blog de Rimka la Rage - Guyane
http://karimbarkaoui.uniterre.com

Blog de F.Beaugourdin le seul anaconda blond - Australie
http://francoisbernardin.uniterre.com

Blog de Clairette et Crevette - Pérou
http://sympascesperuviens.kikooboo.com

Blog de Ben le Brocoli - Syrie
http://benjipallard.unblog.fr

Blog de Claire - Martinique
http://clairette.kikooboo.com/

Blog de Tibo alias "Rudi la mule" - Agro globe-trotter
http://tiglob.kikooboo.com

Blog de Clem - Bénin
http://clemclems.unblog.fr

Blog de Clem et Bout-Bout - Allemagne
http://clemboutbout.unblog.fr/

Blog d'Anne-Lo - Chine
http://al-shenzhen.blogspot.com

Blog de P'tit Nico - Nouvelle-Calédonie
http://nicqqqqq.blog4ever.com

Blog de Karen - Finlande
http://karen-finlande.over-blog.com

Blog de Rémido - Cave de l'UMR System... moooh ha ha !
http://remi-yahourt.blog4ever.com

Blog de Juanitette - Equateur
http://jdlt.blog4ever.com

Blog de Thomas Milon Thomas Milon
http://cuento-milonesque.spaces.live.com

Blog de Gaby not'boulet préféré - Mayotte
http://gabi-en-cesure.blog4ever.com

Blog de Jojo - Californie
http://jojoincalifornia.kikooboo.com

Blog d'Ariane - Inde
http://airine.blog4ever.com

Blog d'Amandine - Australie
http://lablondedebretagne.wordpress.com

Blog de Crevette et Stef - Ecosse
http://crevetteandstef.blogspot.com

Blog de Marion - Costa-Rica
http://garbit34.skyrock.com

Blog de Chhhloé - Finlande
http://www.finlandalousie.com/

Webzine agroculturel "les Agrorruptibles"
http://agrozik.wordpress.com

Blog de parrain Carter - Bolivie
http://www.jrbolivie.blogspot.com

Blog de parrain Youl - Australie
http://youl-australie.blogspot.com

Blog de Vosgien et du Roc - Canada
http://vosgienleroccanada.blogspot.com

Blog de Beroots - Californie
http://laurentvadrouille.blogspot.com/

Blog de William - Guyane
http://wilou.greenisthecolour.over-bl...

Blog de Jérôme - Brésil
http://jerome-a-brasil.over-blog.com

Blog de Sarah miss Fourmi - Guyane
http://kinette.over-blog.com

Blog d'Alice et Clotilde - Guyane
http://aliceetclotildeenforet.over-bl...

Blog de Benoît - Guyane
http://efalcata.bloguez.com

Blog de Hih Flo - Elsass
http://horseraider.canalblog.com

Blog d'Arnu et Germaine - Nouvelle-Zélande
http://nouvellezeglande.blogspot.com/


Pays visité(s) :

Tous
Guyane française (Carte)


Vidéos :
Instant chaleur a la crique Boulanger
Instant chaleur a la crique Boulanger


Localisation : Guyane française
Date du message : 15/07/2008
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Un kilomètre à pied, ça use, ça use…

Cette semaine, avec François, nous attaquons vraiment les choses sérieuses à Paracou. Nous avons terminé les prélèvements sur la parcelle 5. Nous changeons de bloc pour commencer à prélever sur les parcelles 1 et 3, les plus difficilement accessibles de Paracou : 30-45 min de marche pour y accéder, alors je vous raconte pas chargés comme des mulets avec 20-25kg d’échantillons de bois dans les sacs à dos… ! Le technicien qui nous accompagne depuis le début de la phase de terrain, Onofé, part en congé la semaine prochain pour retrouver sa famille au Surinam… alors il nous parle un peu de son pays histoire de se donner un peu de baume au cœur… Les 3 semaines de terrain dans les jambes se font tout doucement sentir ! Mais quel bonheur de marcher en forêt quasiment tous les jours de la semaine (alors que les autres stagiaires restent cloîtrés au campus : oui, je sais, je suis un gros veinard !), n’empêche que ça devient quand même un stage « hygiène de vie » : réveil matinal, 4-5 h de marche en forêt (bon, on pourrait plutôt parler de promenade mais tout de suite ça le fait moins… !). Dommage qu’on manque parfois de monde sur le terrain pour nous aider à transporter tous ces échantillons. Jean-Michel est un peu dispo ces temps-ci : il échantillonne des termites à d’autres endroits (Saint-Elie, Petit Saut…). Heureusement, Carolin, une stagiaire allemande en Erasmus à l’Université Antilles-Guyane, vient nous donner un coup de main pendant 2 semaines et demi : elle est arrivée vendredi.


Lundi soir, décollage d’Ariane 5 sous un orage de… grêle. Suis rentré trempé, mon appareil photo avec ! Par chance, il a survécu au déluge ! Du coup, le petit apéro improvisé avec Bruno et sa petite famille que j’ai croisé en allant à la plage pour assister au décollage, a lui aussi été écourté par la pluie ! Bon, en 6 mois, j’aurais encore le temps d’en voir plus d’un… paraît même qu’à force qu’on s’en lasse… En soirée, on a fait un apéro de départ de Mauricio, mon colloc colombien qui va terminer son stage sur Jacaranda en France à l’UMR AMAP à Montpellier. Malheureusement, j’ai pas pu veiller trop longtemps vu que mon réveil sonne tous les matins à 6h ! Dur, dur en semaine de faire des folies jusqu’à pas d’heure… Mauricio étant parti, c’est Benoît qui prend la relève… Mieux vaut toujours être 2 à Parcouri, ça divise le loyer par 2 ! Avec François et Bruno, nous avons décidé mercredi de faire une pause dans la semaine de terrain pour discuter de la manière dont nous allions commencer à centraliser toutes les données récoltées sur le terrain et au labo. Pour l’instant, ça se limite à une grosse base de données sur Excel, assez impressionnante, pour preuve, nous avons mis une journée à rentrer dans les données recueillies en 2 semaines et demi ! Cette base nous permettra ensuite de travailler plus facilement sur des logiciels comme R par exemple. Nous avons également commencé à apprivoiser le logiciel de traitement d’image pour déterminer la surface (et ensuite le volume) des prélèvements de bois à partir des photos prises sur le terrain. Du coup, le matin, c’est prélèvements à Paracou et l’aprém, à Pariacabo, c’est mesures au labo et mise à jour de la base de données…


Vu que le week-end qui s’annonce est rallongé avec le 14 juillet, nous nous sommes mis en tête de faire le sentier Molokoï à Cacao, le plus long itinéraire pédestre balisé de toute la Guyane, 18km de rando à travers la forêt tropicale. La rando se fait en 2 jours (ou en un seul pour les plus courageux… : 11h de marche !) avec nuit en carbet – hamac à mi-chemin. La nuit de samedi à dimanche étant complète au carbet-refuge, nous décidons de faire la rando dimanche et lundi. Tant pis si la reprise du boulot mardi matin risque d’être un peu hardos… on est jeunes ! Samedi, du coup, c’est repos pour tout le monde, en tout cas pour les gens qui feront la rando : Hélène, Carolin (arrivée la veille de Guadeloupe), Olivier, François et moi. On a quand même trouvé la motivation pour aller au marché aux fruits et légumes et aux poissons samedi matin histoire de montrer Kourou aux stagiaires nouvellement arrivés, Carolin et Benoit. Aprèm pépère : petite sieste réparatrice après la semaine de terrain, préparation du sac à dos et pour finir petite promenade sur la plage avec Hélène et François (ou la quête en vain d’une portion de plage à Kourou où se baigner sans vase… !). Dimanche matin, départ très matinal vers 6h (après moultes péripéties du genre le briquet d’Olivier, l’appareil photo d’Hélène, le passage au distributeur de billets pour Carolin… !). De toute façon, on a prévu large : il faut 2h30 pour aller jusqu’à Cacao où nous pensons faire un tour au marché et visiter le musée d’entomologie. Donc, on est pas (trop) pressés ! Nous arrivons à Cacao vers 8h30-9h… nos calculs étaient donc justes ! Cacao est un village Hmong comme Javouhey visité la semaine dernière. Le dimanche, jour de marché hebdomadaire, est le jour le plus animé de toute la semaine. Mieux vaut donc aller à Cacao pour la promenade dominicale parce que sinon c’est un peu mort. Vu que nous faisons la rando dans le sens Cacao – auberge des Orpailleurs (on peut aussi la faire dans l’autre sens.) et que le départ se situe juste à côté du village, on en profite pour faire quelques emplettes au marché (fruits, légumes et broderies Hmong), faire le tour du village (montée à l’église), visité le musée du Planeur bleu (au départ, musée d’insectes, papillons, mygales… qui abrite aussi maintenant des souvenirs du bagne, de l’artisanat traditionnel samaraka et amérindien, des vieux billets de banque guyanais… vraiment très intéressant !), prendre notre casse-croûte de midi au marché (la désormais célèbre soupe Hmong !) un peu engloutie au lance-pierres vu qu’on a pris un peu de retard sur notre timing… Nous laissons la voiture à l’auberge Quimbé Kio et commençons à marcher vers 11h30. Le carbet-refuge s’atteint en 4-5h de marche et 8.5km de sentier après une montée progressive jusqu’à 376 m d’altitude puis une descente vertigieuse (et assez casse-gueule c’est le cas de le dire !) en fin de parcours. Au final, nous avons marché 3h-3h30 à un bon petit rythme, faut dire que marcher en forêt tropicale n’a vraiment rien à voir avec la rando en métropole : racines aériennes, lianes, humidité, température ambiante, racines glissantes, rivières à traverser ! Alors avec mon genou, je vous raconte pas… Je suis sur le qui-vive en permanence ! Le kiné à Kourou m’a prescrit ne genouillère un peu plus costaud pour Paracou et la marche en général, du coup en m’aidant d’un bâton pour la descente, ça m’a bien soulagé ! Malheureusement, durant ce 1er jour de marche, nous n’avons pas pu observer grand’chose question faune sauvage peut-être l’heure tardive de départ et la fréquentation humaine du sentier. Tant pis, la récompense est tout de même au rendez-vous à l’arrivée au carbet : petite crique juste à côté de quoi se rafraîchir ! Bon, on sera pas seul mais au moins on a de la place sous le carbet (les 8 stagiaires du centre spatial auront préféré la technique roots avec le hamac accroché entre 2 arbres sous une bâche… !). Aprém glande au carbet vu qu’on est arrivés tôt histoire de ne pas se faire avoir par la nuit tombante… En soirée, bonne salade de riz concoctée par Hélène et chamallows au briquet faute d’avoir réussi à allumer un feu faute de bois sec (scout toujours qu’ils disaient… !). Nous nous couchons (20h30 – 21h) car une grosse journée de marche (5-6h pour 9.5km de sentier) nous attend le lendemain. Effectivement,  réveil aux aurores lundi matin, jour de fête nationale, ptit déj’ vite envoyé, campement vite remballé et départ à 7h30 en espérant voir un peu plus de bestioles que la veille ! Certes, certains auront vu une mygale terrafossa, d’autres des empreintes de jaguar ou des chauve-souris mais rien de bien plus spectaculaire… hélas ! Les courbatures de la veille se font tout doucement ressentir et la fin de la journée de marche vers 11-13h est difficile d’autant plus que le parcours n’est pas des plus reposants : 2 grosses montées coup sur coup pour commencer la journée puis pour finir la traversée d’un bas-fond très humide avec un treillis de racines humides qui a rendu notre progression très difficile. Nous arrivons à l’auberge des Orpailleurs vers 13h30. Nous aurons donc marché entre 4h30 et 5h de temps ! Beau chrono ! Dommage que, sur la fin du parcours, Carolin se soit fait mordre par un chien. Et en Guyane, qui dit morsure de chien, dit vaccination antirabique sous peu… ! Affaire à suivre donc ! Par contre, la grosse ondée tropicale juste avant l’auberge nous a bien rafraîchi même si elle nous a trempés jusqu’aux os ! A l’auberge, casse-croûte : couac / sardines, un classique en Guyane pour tout randonneur qui se respecte… Pour le retour en voiture (pour mémoire, nous avions laissé notre voiture à Cacao et l’auberge des Orpailleurs se trouve à 22km de Cacao), nous avons eu la chance de croiser au carbet-refuge 2 personnes qui faisaient le sentier dans l’autre sens et qui, arrivant à Cacao, se demandaient comment ils allaient retourner à leur point de départ. Malins comme des singes, nous leur avons proposé d’échanger nos clés de voiture. Comme ils sont  arrivés plus tôt que nous le lundi à Cacao, ils nous ont ramené notre voiture à l’auberge des Orpailleurs (nous avions leurs clés de voiture en caution au cas où…). Retour sur Kourou vers 16h30-17h tous trempés et exténués par ce week-end mine de rien très physique mais ô combien agréable et dépaysant ! Après une douche et une lessive bien méritées, courte soirée car demain, point de grasse mat’ salvatrice, c’est « 6h du mat’, les stagiaires s’éveillent ! » (sauf Carolin qui ira à Cayenne se faire vacciner contre la rage.)



Etapes :
Cacao
Kourou

Note: 0/5 - 0 vote(s).






[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Félix ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty