Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Félix
Age 22
But du voyage Stages
Date de départ 02/06/2008
Nom Muller
    Envoyer un message
Durée du séjour 6 mois
Nationalité France
Description
Carnet de voyage - stage de 6 mois à l'UMR Ecologie des Forêts de Guyane sur la décomposition du gros bois mort
Note: 4,1/5 - 15 vote(s).

Liens :

Blog de JarTeel, ZéV et la PiCh - Amérique du Sud
http://deseoetico-levoyage.over-blog.com

Blog de Bichou da Bichou - Australie
http://isfabriceabeatnik.wordpress.com

Album de Karen et Cloé - Pérou
http://picasaweb.google.com/karen.cloe

Blog de DriDri le caviste - Vanuatu
http://www.mastabredfrut.blogspot.com

Blog des BisounouRoots - Australie
http://theaustralianwwoofexperience.w...

Blog de EuSBe - Australie
http://nostalgueusbe.wordpress.com

Blog de Thomas Milon Thomas Milon et P'tite Anne - Australie
http://ontheworldagain.wordpress.com

Blog de Sean Paul Zindy (yakayo !) - Inde
http://labassijysuis.ovh.org

Blog de Rimka la Rage - Guyane
http://karimbarkaoui.uniterre.com

Blog de F.Beaugourdin le seul anaconda blond - Australie
http://francoisbernardin.uniterre.com

Blog de Clairette et Crevette - Pérou
http://sympascesperuviens.kikooboo.com

Blog de Ben le Brocoli - Syrie
http://benjipallard.unblog.fr

Blog de Claire - Martinique
http://clairette.kikooboo.com/

Blog de Tibo alias "Rudi la mule" - Agro globe-trotter
http://tiglob.kikooboo.com

Blog de Clem - Bénin
http://clemclems.unblog.fr

Blog de Clem et Bout-Bout - Allemagne
http://clemboutbout.unblog.fr/

Blog d'Anne-Lo - Chine
http://al-shenzhen.blogspot.com

Blog de P'tit Nico - Nouvelle-Calédonie
http://nicqqqqq.blog4ever.com

Blog de Karen - Finlande
http://karen-finlande.over-blog.com

Blog de Rémido - Cave de l'UMR System... moooh ha ha !
http://remi-yahourt.blog4ever.com

Blog de Juanitette - Equateur
http://jdlt.blog4ever.com

Blog de Thomas Milon Thomas Milon
http://cuento-milonesque.spaces.live.com

Blog de Gaby not'boulet préféré - Mayotte
http://gabi-en-cesure.blog4ever.com

Blog de Jojo - Californie
http://jojoincalifornia.kikooboo.com

Blog d'Ariane - Inde
http://airine.blog4ever.com

Blog d'Amandine - Australie
http://lablondedebretagne.wordpress.com

Blog de Crevette et Stef - Ecosse
http://crevetteandstef.blogspot.com

Blog de Marion - Costa-Rica
http://garbit34.skyrock.com

Blog de Chhhloé - Finlande
http://www.finlandalousie.com/

Webzine agroculturel "les Agrorruptibles"
http://agrozik.wordpress.com

Blog de parrain Carter - Bolivie
http://www.jrbolivie.blogspot.com

Blog de parrain Youl - Australie
http://youl-australie.blogspot.com

Blog de Vosgien et du Roc - Canada
http://vosgienleroccanada.blogspot.com

Blog de Beroots - Californie
http://laurentvadrouille.blogspot.com/

Blog de William - Guyane
http://wilou.greenisthecolour.over-bl...

Blog de Jérôme - Brésil
http://jerome-a-brasil.over-blog.com

Blog de Sarah miss Fourmi - Guyane
http://kinette.over-blog.com

Blog d'Alice et Clotilde - Guyane
http://aliceetclotildeenforet.over-bl...

Blog de Benoît - Guyane
http://efalcata.bloguez.com

Blog de Hih Flo - Elsass
http://horseraider.canalblog.com

Blog d'Arnu et Germaine - Nouvelle-Zélande
http://nouvellezeglande.blogspot.com/


Pays visité(s) :

Tous
Guyane française (Carte)


Localisation : Guyane française
Date du message : 11/08/2008
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Je vais mettre un cierge à Saint Élie...

Exit la chanson de Mes Souliers sont Rouges dans laquelle ils mettent un cierge à Sainte Cécile, la patronne de la gratouille… ! Cette semaine, c’est Saint Élie qui est à l’honneur ! Vous comprendrez bientôt pourquoi !


Cette semaine, première semaine de terrain tout seul, enfin pas complètement tout seul : Onofé est toujours présent à l’appel et Jean-Mi se libère quand il peut c’est-à-dire quand il n’est pas avec ses termites… Lundi, j’ai débuté le bloc sud tant attendu à Paracou ! Théoriquement, c’est le dernier bloc que j’entame avant la fin de la phase de terrain. Je dis bien théoriquement… et pis quand bien même ça fait 4 parcelles à échantillonner. Aujourd’hui, Bruno, mon maître de stage tout jeune papa et son cousin, le parrain du petit Rémi, m’ont exceptionnellement accompagné. Ca fait toujours plaisir d’avoir un coup de main même si c’est une journée de repérage, un peu moins fatigante que les journées d’échantillonnage car pas de prélèvements à transporter, par contre plus de marche à avaler !


Mardi, ma toute première journée de travail vraiment tout seul avec Onofé… Eh ben mon vieux ! C’est vraiment pas de la tarte… Beaucoup moins d’arbres échantillonnés, plus de temps passé pour les mesures de chaque individu, bref, des journées encore plus longues et plus crevantes ! Mon genou ne va vraiment pas en s’améliorant. Je pense aller consulter un orthopédiste d’ici peu et peut-être adopter un rythme de travail un peu plus cool à l’avenir, avec notamment moins de travail en forêt. Par chance, Jean-Mi a pu se libérer ce mercredi pour m’accompagner sur le terrain. En échange de ses coups de main à répétition, je lui ai proposé de l’accompagner le lendemain dans la zone de relâché du barrage du Petit-Saut. Entre temps, dans la soirée de mercredi soir, j’en aurais profité pour déménager de Parcouri. En effet, la maison d’un chercheur du campus parti en vacances en métropole, Ébène, qui était jusqu’alors gardé par François et Carolin est maintenant déserte et a besoin d’un « gardien » jusqu’à début septembre. Avec Benoît, mon colloc, nous décidons de relever le défi si on peut parler de défi… lol. Chambres spacieuses, bureau de ministre, grande terrasse, cuisine de grand chef… Un agréable pied à terre vous me direz sauf que la maison est envahie de fourmis rouges et que la présence d’une télé avec le satellite me fait craindre le pire (notamment pendant les JO qui commencent la semaine pro… !).


Jeudi, départ matinal pour Petit-Saut avec Jean-Mi. Le barrage EDF de Petit-Saut a malheureusement tout d’un désastre écologique. Sa mise en route a défrayé la chronique en 1994. En effet, la mise en eau du barrage a inondé quelques 310 km² de forêt amazonienne où vivait une très importante faune sauvage. On parle de zone de relâché puisqu’une vaste opération a été menée pour tenter de sauver les animaux de la noyade et de les relâcher un peu plus loin. L’inondation en plus de provoquer le déplacement de bon nombre d’animaux a également entraîné une pollution « naturelle » sur le fleuve Sinnamary du à la décomposition des matières végétales. A vrai dire, ce site ne vaut vraiment pas le détour à moins qu’on soit passionné d’hydroélectrique ce qui je regrette n’est pas mon cas… A hauteur de la zone de relâché, Jean-Mi a abattu un arbre, en l’occurrence un yayamadou (désolé, aucune idée du nom scientifique !), la débitait en bûchettes, qu’il a ensuite réparties en 15 tas en bas de colline et 15 autres en haut de colline. Son expérimentation consiste à observer tous les 15 jours les espèces de termites présentes sur ces différents tas de bois et de prélever une quantité suffisante d’ouvriers et de soldats de chacune de ces espèces pour ensuite faire des analyses systématiques et isotopiques au laboratoire. A suivre ! Il a mis d’autres expérimentations en place tout le long de la RN1 entre Kourou et Paracou pour voir si l’environnement proche a une influence sur l’arrivée et la succession de colonies de termites en milieu naturel.


Perso, quand j’aide Jean-Michel, c’est tranquille en tout cas déjà plus qu’à Paracou. En gros, je note ces observations et mets des petits bouts de papier dans ces tubes de prélèvement. Pas sorcier ? C’est également l’occasion de discuter avec lui de sujets aussi variés que la Guyane en général (il est guyanais), de ses études universitaires en métropole, du CNRS pour lequel il effectue sa thèse, de la recherche en général… Après le travail en matinée, direction le barrage à proprement dit. Rien d’exceptionnel, on le voit de très loin, rien de comparable avec le barrage duquel saute Pierce Brosnan dans Goldeneye ! J’étais très déçu d’un coup… N’empêche qu’on s’est octroyé un petit pique-nique et une baignade en zone interdite (rien de dangereux je vous rassure même si ça fait bizarre de se baigner près d’un barrage, en amont je précise !). Le paysage est assez particulier, je dirais pas lunaire mais de voir tous ces arbres morts encore sur pied à la surface de l’eau, je sais pas, c’est indescriptible !


Pas suffisamment rafraîchis de notre baignade au barrage, sur le retour, nous nous arrêtons encore une fois en zone interdite, cette fois la crique Crabe. Une ancienne carrière qui appartient au club de plongée de Kourou… Eau presque turquoise du fait de la réfection du soleil et des fonds blancs (pas du sable mais une pierre qui a servi à la construction du barrage). Bref, une petite journée pépère sans trop de pression.
Vendredi matin, réveil encore une fois matinal (j’en deviens quasiment habitué !). Cette fois, ça a fleuré les 5h du mat’ ! Pour pouvoir partir pour Cayenne avec la miss Hélène et surtout arriver suffisamment tôt devant le consulat du Surinam pour faire établir nos visas pour le week-end du 15 août… Eh ben mon vieux ! (phrase préférée de ce cher Onofé) Arrivés à 7h devant le consulat une file d’attente de près de 100 personnes, autant dire que les premiers étaient là bien avant 5h… En attendant l’ouverture des portes à 9h (sic !) et pendant que l’un de nous 2 reste dans la file d’attente, nous en profitons à tour de rôle pour faire quelques commissions en centre-ville. Je passe à la maison du Parc Naturel Régional récupérer quelques petits souvenirs, fais un saut à l’agence de voyage pour me renseigner pour mon « périple » Cayenne – Lima pour rejoindre Chacha et Juanitette au Pérou fin novembre.  Hélène aussi a quelques courses à faire et des rdv pour son stage. A 9h, ouverture des portes enfin et, surprise, distribution de tickets comme la boucherie ? Késako ? 50 tickets de distribués alors que près de 150 personnes poireautent pour certains depuis 5h du matin… On comprend ensuite que chaque ticket donne droit à 5 demandes de visas. On trouve chacun une personne qui a encore « de la place sur son ticket ». Problème, il appelle toutes les heures une dizaine de tickets seulement pour déposer à l’intérieur les demandes de visas, les passeports, les photos…, autant dire qu’avec des numéros proches du 40 et du 50, on en pour la matinée ! Deuxième problème, nos visas ne nous seront pas délivrés le même jour… Moi mardi et Hélène mercredi. Et hop, 2 aller-retours Kourou/Cayenne en prime ! Finalement, vers 13h30, nos 2 demandes de visas sont déposées, c’est alors que nous assistons au début de la distribution des visas aux personnes qui en avaient fait la demande 48h auparavant et ben (pas mon vieux cette fois-ci) ça promet de jouer des coudes et d’être folklo !


Après nos mésaventures consulaires de la matinée, dira t’on, direction le Bananier près de la plage de Rémire pour notre pause déjeuner. Fricassée de poulet pour Hélène et poisson salé pour moi, le tout accompagné de bananes frites, de riz, de lentilles, de dashins… et surtout de la spécialité de la maison, le foufou… J’ose à peine vous en détailler le contenu : dashins, bananes, épinards, crevettes, lard, queue de cochon… Ah, ce petit mélange sucré-salé, un régal… non, c’est pas vrai ! Bien sûr, nous en avons profité pour pique-niquer à la plage, on ne change pas nos bonnes habitudes… En promenade digestive, direction les salines de Montjoly. Malgré son nom, le site n’a jamais l’objet d’une exploitation pour le sel mais par contre cette zone lacunaire en bord de mer est traversée d’un sentier aménagé par le Conservatoire du Littoral au milieu de la mangrove, des marais côtiers et de la végétation dunaire.


En fin d’après-midi, encore un rdv à l’ONF de Cayenne, cette fois-ci avec un jeune diplômé de l’ENGREF qui travaille depuis peu en Guyane sur la certification écologique et durable des bois tropicaux. Ce fut encore une fois l’occasion de parler de son métier d’ingénieur à l’ONF après en avoir discuté avec le directeur régional, de peut-être susciter une vocation (qui sait ?) et enfin de dégoter 2-3 bons contacts pour après l’école… Pour finir notre journée à Cayenne, encore un peu de shopping en centre-ville avec un petit crochet par le glacier ! Nous en ferons d’ailleurs de même en arrivant à Kourou : glace papaye, kiwi, rhum-bananes en guise de dîner… Pas très diet mais quel régal !


Soirée télé, début des JO oblige… Ici, le direct commence vers 22-23h pour assister aux compétitions du matin en Chine. En quelque sorte, je regarde aujourd’hui les compétitions de demain… Vous me suivez ? Vu que je me suis attardé jusqu’à tard devant un match de hand féminin France – Angola captivant (heu.. pas vraiment), le réveil fut un peu difficile samedi matin, disons… vers 12h30. A peine le temps d’ouvrir les yeux,  direction l’ouest pour la piste dite de « Saint Élie » après Sinnamary !


En route, nous avons le bonheur de croiser une course cycliste… Et qu’en Guyane, le réseau routier se limite à… une route, ça a tôt fait de bloquer la circulation ad aeternam ! Claire qui a pu apprécier le tour de Martinique doit certainement compatir… ! Arrivée à SaintÉlie en fin d’aprèm, juste le temps pour nous de faire la seule rando balisée du coin. La piste devait rejoindre un village d’orpailleurs dans les années 60 mais le projet n’arriva jamais à terme et le sentier qui permettait d’atteindre le village à pied est maintenant sous les eaux du barrage du Petit Saut…  Ensuite, on devait y construire une usine de pâte à papier mais on se rendit compte sur le tard que ce n’était pas rentable d’exploiter les 15 000 ha d’arbres plantés précédemment à cet effet… ! Enfin, dans les années 80-90, le CIRAD notamment mit en place un programme de recherche sur ce site, notamment sur les fruits tropicaux, sur l’effet de la déforestation sur la propagation des maladies tropicales, sur l’érosion en forêt et la croissance des arbres. Tous ces projets sont désormais à l’abandon… toutefois, le verger et le carbet de l’IRD sont toujours là ! On en a donc profité un max !

Après nous être installés dans l’ancien carbet IRD perdu au bout de la piste goudronnée et à proximité d’une petite crique, nous avons rapidement fait le tour du sentier de découverte du site. L’intérêt de Saint Élie est de pouvoir accéder très facilement à la forêt primaire mais également à d’autres écosystèmes caractéristiques de la Guyane : savanes au début de la piste, pâturages de zébus, cultures sur abbatis, vergers d’agrumes… Autant vous dire qu’on en a profité pour faire le plein de fruits : citrons, pamplemousses, pampelos, citrons, oranges… Le verger est abandonné, il est accessible à tous les cueilleurs en manque de prise ! En soirée, session baignade à la crique, poulet façon trappeur (big up aux feux de camp scout) à la vache qui rit (beurhhh !), bananes braisées au nutella, séquences vidéo (on s’amuse comme on peut), vaisselle à la lumière de la lune… Bref, de quoi précéder une bonne nuit de sommeil ! Le lendemain, encore une petite baignade à la crique, on plie bagages, on refait une session cueillette au verger abandonné du CIRAD et direction la crique Toussaint en fin de matinée pour un dernier plongeon avant le retour pour Kourou… Dommage que des gendarmes mobiles aient choisi ce jour-là pour leur barbecue mensuel et tout ce qui suit (grosse sono, glacières pour régiments…). Trève de mesquineries, dans l’après-midi, de retour à Kourou, rapport de stage (un peu !) et JO (beaucoup !).  En somme, un petit week-end à la campagne fort agréable ! La semaine prochaine, pas de terrain, je crois que j’ai vraiment besoin de faire une pause, mon genou en a bien besoin… et peut-être qu’il serait temps de commencer mon rapport de stage !!! Mais ça, c’est une autre histoire…
 



Etapes :
Kourou
Sinnamary

Note: 0/5 - 0 vote(s).

Syndication :

Par EuSBe

le 25/08/2008 à 08:05:34

Effectivement, il y a de quoi etre content!
Vivement les promenades dans la jungle.
Bonne continuation amazonienne,
Occupe-toi bien de Barkaweed egalement!^^
Gaffe a tes precieuses articulations.

Le defi tient toujours pour la chevelure coco...pour la barbe, j'ai completement abandonne, tu en as plus que moi de cheveux! ;p

EuSBe

Répondre à ce commentaire

Par Félix Muller

le 26/08/2008 à 14:09:34

Hey EuSBe,

Evidemment que ça tient toujours pour les cheveux !
C'est pas marrant tous les matins pour se coiffer...
Idem pour la barbe, elle a la taille de celle de Ben-Laden faute d'avoir trouvé une tondeuse pour la tondre (NDLR : la barbe en tout bien tout honneur bien sûr...)

Alors, vous vous mettez au hippisme, la Pich et toi ?!
Bière, surf et cheveux longs...
Manque plus que la van Volkswagen ! Et vous êtes bons pour poursuivre votre césure à Hawaii puis Hossegor !!!
@ très vite mec, Féfé.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire







[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Félix ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty